zFate

Une campagne de survie, avec des morceaux putréfiés dedans…

Outils pour utilisateurs

Outils du site


règles:exemple-pj

Exemple de création de PJ

Pour vous donner une idée de ce que ça peut donner, et d’un exemple de processus, voilà la création selon les règles de la campagne d’un personnage-joueur fictif.

Étape par étape

1. Concept

Disons que j’ai envie de jouer un personnage physique, avec de la présence, une dimension sociale, mais pas un policier ou soldat ou rien de ce genre – un peu trop classique ou caricatural. Quelqu’un dont la personnalité serait un peu en décalage avec son apparence, ou ce que l’on peut croire penser ou savoir de lui.

Je me dis, pourquoi pas un sportif, et pourquoi pas un prof ? Voilà, un professeur de sport au physique imposant, avec un passé à l’étranger (ce qui aide aussi les prérequis sur la France et les USA).

En affinant un peu tout ceci, cela donnerait comme Concept : Impressionnante montagne, coach de jeunes. C’est peut-être un poil long, je vérifie avec le MJ que ça conviendrait.

En plus des Invocations faciles et immédiates, je vois de suite plusieurs autres possibilités d’Invocation et Contraintes intéressantes : pour passer un obstacle physique bien sûr, mais aussi pour faire involontairement peur à quelqu’un à qui pourtant je ne veux pas de mal ou pour m’empêcher de passer par une petite ouverture, pour connaître et comprendre un jeune mais aussi pour me pousser à vouloir aider un jeune ou au contraire rester sur ses baskets si j’estime qu’il ne se comporte pas “bien” alors que ça ne va que compliquer la situation, séduire une fille qui ne regarde que les muscles ou au contraire lui déplaire avec ma tête de tueur, etc.

2. Problème

Alors le guide dit quelque chose qui lui donne de la profondeur, un autre angle, une facette qui le complexifie. Je me dis que prendre quelque chose d’extérieur à lui serait intéressant, et offrirait de nombreux leviers au MJ pour agir sur le personnage, le groupe, l’histoire. Mais un prof avec un objet fétiche ? Bof. Peut-être un gamin à lui-même ? Non pas envie de ça. Pourquoi pas une quête ? Oui, un objectif, quelque chose qui le pousse à prendre des risques, parfois faire des erreurs.

Je choisi alors À la recherche de son frère. Mais, d’un coup, est-ce que ça ne risque pas d’être soit destructeur pour le groupe, soit de passer à la trappe ? Après tout je ne peux pas forcément escompter savoir ce qui va se passer, ou que je puisse diriger le groupe vers mon obsession. Il faudrait non pas amoindrir la chose, mais lui donner une cadre.

J’affine alors en Dans l’honneur, cherche son frère. Cela ouvre une nouvelle dimension au personnage, et colle assez bien avec la tête de tueur que j’espère lui donner (voir plus haut, avoir une différence entre son apparence et ce qu’il est). Et surtout cela donne un cadre, et peut m’aider à empêcher de faire tout et n’importe quoi. Je pourrais facilement être exposé à des Contraintes fréquentes où je pense voir mon frère (au loin, fuyant, en passant, une ombre, un corps, un objet) alors que ce n’est pas le cas et que cela me mène près du danger par exemple, mais aussi prendre des risques pour un jeune qui me rappel mon frère ou ne pas faire les choix “faciles” pour rester honorable et digne de lui malgré l’apocalypse.

D’un autre côté honneur est un mot qui a poussé à beaucoup d’horreurs, il pourra aussi s’ajuster dans un groupe plus dur si la table se dirige vers un jeu de ce type, où il pourra s’imposer alors physiquement, par sa droiture (bien des pires se prétendent ou aspirent à la droiture), et motivé par cet Aspect si besoin est.

3. Description

Alors la photo. Un imposant immigrant de la Francophonie, probablement africain d’origine. Je vais sur Google, cherche des résultats de photo ou portrait autour de big black man, et tombe sur :

Parfait ! Une tête de tueur, mais si on regarde bien quelque chose dans le regard, un air posé genre montagne tranquille. Âge indéterminé mais pas trop jeune non plus.

En partant de là, j’affine ma description :

Une impressionnante montagne, en taille comme en épaisseur musclée. Noir avec un nez très plat, une barbe courte mais très dense, des cheveux mi-longs, et un regard qui fait déglutir ceux qui le croisent.

Un peu léger, mais ça va comme image immédiate, j’affinerais après. Maintenant, un nom, un passif, et ce qu’il a dans la tête et dans le cœur. Comme départ je vais sur la page Francophonie de Wikipédia, regarder un peu. Tient le Cameroun, ça semble intéressant. Oui j’y vois en effet plein de pistes intéressantes, la double langue anglais et français, les liens avec la France, les troubles passés, etc.

4. Historique

Il faut donc un nom. Google me donne des exemples de noms locaux, j’en pioche plusieurs.

Le personnage s’appellera donc Kimbu Oseyi, grand frère d’Ambe, fils de Mbe et Cécile. Ça sera l’aîné, sa mère Cécile professeur française qui était venu au Cameroun avec une association et son père Mbe officier militaire. Kimbu a eu une jeunesse difficile, à cause de son physique qui lui donnait largement plusieurs années d’avance alors qu’émotionnellement il n’était pas du tout mâture. Il était un grand bagarreur, même auprès des nettement âgés, ce qui engendra nombreuses blessures et encore plus nombreux problèmes. Révolté aussi par sa vie pauvre malgré le statut de ses parents et accentué par les nombreuses histoires racontées par sa mère sur la France et le continent. Il traîna avec des mauvaises fréquentations, fit les quatre cent coups, mais cela dégénéra en bande, en crime, en violence.

Je m’arrête là, j’ai beaucoup d’idées pour la suite mais je veux voir ce dont mon personnage sera capable techniquement, pour m’y accorder.

5. MJ

J’envoie tout cela au MJ, pour vérifier que ça correspond à la campagne et aux autres PJ, et que tout va bien. Après accord, je continue donc sur les Compétences que j’utiliserais comme outil pour affiner et étendre son historique.

6. Compétences

Suivant les règles, je réfléchi pas mal, tourne la chose dans plusieurs sens, et comme je fais qu’il va finir prof de sport avec un tel physique mais un mental moins brutal qu’on ne pourrait le croire, j’arrive au final à cela :

  • Physique +3 : inévitable, c’est ma compétence première au vu du personnage.
  • Entente +3 : après hésitation, je me dis que ça correspond bien à ce que je veux faire et jouer, au côté “personnalité et mentale différent du physique”. Un prof spécialisé dans les jeunes parfois difficiles qu’il faut faire travailler ensemble et montrer un bon exemple justifierait sans soucis un +2, et si Kimbu a de l’expérience et est doué en la matière, +3 devrait passer.
  • Athlétisme +2 : bah oui c’est son métier quand même le sport. Et ça lui donne aussi une dimension cachée supplémentaire, il est plus rapide que son physique ne le laisse penser.
  • Empathie +2 : doué en la matière, cela entre aussi dans son métier et sa pratique quotidienne, lire autrui, lire des jeunes pour savoir quoi en faire, reconnaître l’ado à problème du vrai banger endurci.
  • Mêlée +1 : sports de contact, une longue jeunesse de voyou, une pratique amateur de la boxe probablement ; ça se justifie.
  • Érudition +1 : il a reçu une bonne éducation, et continue de lire et d’apprendre beaucoup pour offrir plus que du sport à ses jeunes.
  • Bricolage +1 : il a grandi en devant tout faire avec très peu de choses, sans jeter mais en réparant, et il travaille sans budget et doit donc bricoler de nombreux équipements sportifs régulièrement. Il est aussi du genre à tout réparer lui-même chez lui.
  • Survie +1 : il a passé toute son enfance dans un milieu pauvre et très rural, et dans une société où on ne se repose pas encore sur l’industrialisation.

Ce qui m’embête, c’est comment traduire son côté impressionnant (regardez sa tête !) ? J’aurais pu lui donner Provocation, mais faire des dégâts émotionnels ce n’est pas vraiment son truc du tout. Je demande au MJ, qui me rappel son Concept qui est un Aspect que l’on peut Invoquer, mais propose aussi une Prouesse en ce sens.

J’ai aussi hésité à prendre Attention (pour faire attention aux jeunes difficiles, aux échanges discrets de drogue et autres), et à Volonté (pour son passé difficile), mais pas assez de point, il faut faire des choix.

7. Prouesses

Pour la première Prouesse je regarde ce que propose le MJ, et effectivement pouvoir sous condition utiliser Physique à la place de Provocation correspondrait parfaitement au PJ. L’on créé donc la Prouesse Montagne de muscles qui dit que je peux utiliser Physique à la place de Provocation mais uniquement pour Surmonter un obstacle via l’intimidation si ma cible ne me connait pas bien.

Vraiment aucune idée pour la seconde, je regarde ce qui existe déjà pour chercher de l’inspiration. Et je vois Éloquence pour Entente, qui me semble très bien, ça correspond bien en plus à un métier de coach sportif où il faut de bons discours pour motiver une équipe.

Je prends note de la troisième Prouesse gratuite Guérison rapide, et réfléchi comment cela pourrait influencer mon personnage et son historique.

8. Troisième Aspect

Coinçant ici, je cherche longtemps, je relis ce que j’ai écris, et je me dis que c’est l’occasion de finir son historique. Cela me donnera peut-être des idées.

8.bis Retour à l'historique

J’avais laissé Kimbu adolescent sur une très mauvaise pente au Cameroun.

Les choses s’y aggravent, au point que ses parents doivent user d’influence pour lui éviter le pire. Il est une recrue de choix pour n’importe quoi grâce à son physique, et il a l’habitude de prendre des coups, cela ne lui fait pas peur il en récupère toujours très vite, le poussant à toujours prendre plus de risques. Cela dégénère beaucoup lors des révoltes des années 90, où il est manipulé à agir croit-il pour le changement et pour son pays en fait par des adultes aux vues criminelles. Jusqu’à ce que son petit frère lui aussi se révolte contre son père à la mort de leur mère lors des affrontements, et suive les traces de Kimbu sans en avoir la chance ou les moyens. En danger, Kimbu réalise de ce qu’il fait et se rapproche de son père, brave le crime organisé local pour en sortir Ambe le petit frère. Puis pour quitter tout cela, leur père use de ses moyens et son statut pour fuir le pays et la justice qui recherche ses enfants, et va rejoindre des cousins immigrés aux Amériques.
Là les deux frères sont de nouveau tentés par la vie facile et les gangs, mais après le décès du père suite à une maladie, Kimbu doit prendre le rôle de l’adulte. Il fait mille et uns petits travaux, complète aussi ses finances par du sport de rue, surveille son frère à l’école, et après avoir économisé va au City College pour essayer de trouver quoi faire de sa vie. Il y apprend les bases d’un métier, obtient un petit diplôme en psychologie, et travaille ensuite avec des clubs et associations d’aide aux jeunes par le sport. Il fini par être reconnu, puis accepté par un lycée d’un district difficile comme coach c’est à dire prof de sport ainsi que professeur de français. Tandis que son jeune frère Ambe part lui en France pour rejoindre une tante pendant quelques temps. La vie continue ainsi, avec quelques relations amis ou filles mais rien de vraiment sérieux, beaucoup de travail et même quelques trophées valorisant jusqu’à ce que Kimbu parte accueillir son frère qu’il n’a pas vu depuis plusieurs années et leur famille maternelle à XXX (ville à préciser par le MJ).
Kimbu est donc certes une montagne, et avec un passé difficile, mais quand on le connait c’est plutôt quelqu’un de doux, à l’écoute, dont la vie adulte est plus ou moins inconsciemment construite sur la honte de sa jeunesse, la mort brusque de chacun de ses parents, et le modèle de vie, de droiture et de personnalité qu’il souhaite offrir à son jeune frère dont il est responsable. Mais il est aussi capable de fermeté quand c’est nécessaire.

Voilà cela pourrait bénéficier d’être relu, corrigé des fautes éventuelles, condensé ou mieux écrit. C’est assez court, mais c’est probablement un bénéfice pour le MJ qui peut garder plus facilement en tête une trajectoire en fait assez classique et un personnage qui n’est pas uni-dimensionnel sans être artificiellement compliqué pour rien. Beaucoup de choses sont laissées en blanc ou sous-entendu, c’est volontaire je pourrais toujours par la suite affiner ou en rajouter (avec l’accord du MJ) si c’est nécessaire. Il manque tout de même l’endroit où j’ai vécu précisément, j’attends de voir cela avec le MJ pour ne pas empiéter sur sa campagne.

8.ter Retour sur l'Aspect

J’espérais que l’historique me donnerait une évidence pour cet Aspect, je n’en vois pas. Je pense à Déteste les gangs mais c’est trop basique, caricatural et surtout unidimensionnel. Je pense alors à son travail, au fait qu’il ne souhaite pas être ce qu’il était enfant, et je choisi Équipe soudée, victoire accomplie qui me semble correspondre tout en étant bien plus intéressant. Il pourra entrer en jeu pour accomplir des choses difficiles, se sortir de situations dangereuses, mais offrira surtout une motivation aussi bien au joueur qu’au personnage de travailler en équipe, de limiter les conflits à l’intérieur du groupe, et offrira aux autres PJ et joueurs une raison supplémentaire de rester avec moi car c’est probablement un Aspect dont je pourrais les faire bénéficier.

9. Finitions

Pas de troisième Prouesse, je n’en vois aucune et je préfère avoir plus de marge de manœuvres avec mes Points de Fortune.

Avec l’historique, je peux désormais affiner sa description. L’on avait cela, comme description au premier coup d’œil :

Une impressionnante montagne, en taille comme en épaisseur musclée. Noir avec un nez très plat, une barbe courte mais très dense, des cheveux mi-longs, et un regard qui fait déglutir ceux qui le croisent.

Je rajoute désormais ces descriptions en série (du plus évident au plus personnel), et je modulerais avec logique en fonction du premier scénario :

Une impressionnante montagne, en taille comme en épaisseur musclée. La trentaine. Noir avec un nez très plat, une barbe courte mais très dense, des cheveux mi-longs, et un regard qui fait déglutir ceux qui le croisent avec de mauvaises idées en tête. Habillé de façon simple mais propre, jeans avec un veston démesuré sur une chemise blanche, et une casquette de football amateur plus à la main que sur sa tête.
Coach, Coach Oseyi, ou Kimbu pour ses amis et collègues proches. Il n’a pas le parlé du banger dont il a le visage, et utilise étonnement peu de l’argot afro-américain mais ayant un léger accent étranger. Malgré sa taille et son poids il se déplace avec une certaine grâce, et une assurance complète.
Ceux qui le connaissent savent que c’est un homme droit, à l’écoute, de force rentrée et contenue qui se veut doux mais ferme.
règles/exemple-pj.txt · Dernière modification: 29/11/2014 17:44 par Blacky